Lunettes pour tous : une aventure née de l’esprit de Paul Morlet

Lunettes Pour Tous

Des entreprises se démarquent non seulement par leurs idées, mais aussi par leur croissance fulgurante. Tel est le cas pour « Lunettes pour tous » qui fait parler d’elle sur les médias et les plateformes sociales. Toutefois, il y a encore une part du public qui n’en sait pas davantage sur cette firme créée par Paul Morlet en 2014. Découvrez dans cet article l’origine, le développement et tout ce qui concerne le concept de « Lunettes pour Tous ».

Un début créatif et ambitieux

L’idée de Paul Morlet découle non seulement d’une envie de satisfaire un besoin ciblé, mais également, d’un souhait de faire un boulot qui lui plaît. Pour plus d’informations, il s’agit de la création d’une paire de lunettes de vue en 10 minutes pour un budget de 10 €. Chaque commande est prête à être récupérée en magasin pour ce temps de fabrication. L’attractivité représente ainsi le principal atout du service de paul morlet. Vu de plus près, son produit constitue avant tout des lunettes publicitaires. Toutefois, en utilisant des verres dotés de stickers micro-perforés, son accessoire trouve une utilité et une originalité.

L’ambition, l’audace et la persévérance ont été les meilleurs alliés de Paul Morlet management. Comme la plupart des jeunes entrepreneurs, il n’a pas eu un beau départ. Ses moyens financiers ne permettaient qu’un marketing sur Twitter, sur lequel il a beaucoup misé. À la grande surprise de tous, ses créations sont portées par des célébrités comme David Guetta, Lady Gaga, Fifty Cent, etc. Depuis, le spot médiatique de « Lunettes pour tous » lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires colossal pour une année d’activité. 

Un concept bien ciblé et bien procédé

Les gens qui sont pressés sont les principaux utilisateurs de « Lunettes pour tous ». Il fallait alors en produire rapidement et en vendre beaucoup pour que le projet soit rentable. Lors de sa première apparition sur les plateaux, Paul Morlet rencontre Xavier Niel. Ce dernier, le précurseur de Free, était un mentor pour lui, et qui après un échange, a décidé de financer le concept de « Lunettes pour tous ».  

Les boutiques habituelles réussissent à vendre deux, trois ou quatre paires de lunettes au maximum par jour. Pour « Lunettes pour tous », l’objectif était d’en écouler 300 dans les mêmes délais. Il fallait donc repenser à une fabrication industrielle plus courte. Connaissant les contraintes du défi, le jeune entrepreneur ne s’est pas découragé. Il a su faire la différence quand il avait l’idée et qu’il l’a réalisée. À ce stade, s’il ne poursuivait pas les efforts, un autre aurait pu le faire à sa place et tout est fini pour lui.

Un développement programmé et fortuit à la fois

Le 22 mai 2014, le premier point d’achat de « Lunettes pour tous » accueillait le public pour la première fois. Un jour avant, le 21 mai 2014, l’établissement d’un rapport sur le prix exact des lunettes a été saisi de la Cour des Comptes suite à une investigation de l’UFC-Que Choisir. Il s’agit d’un hasard qui a su faire parler de l’esprit de paul morlet à la veille de l’ouverture de cette première adresse. Pour les trois premières années, « Lunettes pour tous ouvrait » un magasin tous les semestres. Ensuite, une nouvelle adresse voyait le jour tous les trimestres.

Actuellement, l’ouverture de deux magasins par mois témoigne aussi de la prospérité du concept de Paul Morlet. La firme prévoit d’instaurer environ 40 magasins dans les 24 mois à venir. Employant plus de 400 collaborateurs, l’enseigne offre un quotidien et un visuel confortables à tous les porteurs de lunettes. Dans son esprit, Paul Morlet management réinvente le service des constructeurs de lunettes. Depuis, « Lunettes pour tous » n’a cessé de compter de plus en plus de clients. L’expansion de l’entreprise se traduit également par la récompense des utilisateurs.

Une collaboration fructueuse

Le partenariat avec Ayden, un service de paiement, a contribué énormément au succès de « Lunettes pour tous ». Il s’agit d’une collaboration visant un objectif similaire qui est d’améliorer le quotidien des porteurs de lunettes. Pour ce faire, les deux firmes s’appuient sur la réactivité, l’adaptabilité et l’innovation. La méthode consiste à proposer un service sur mesure et évolutif à la fois.

Grâce au partenariat avec Ayden, Paul Morlet management a optimisé ses terminaux de paiement. Désormais, le contrôle de ces points stratégiques s’effectue de manière centralisée et maximalisée. Par ailleurs, cette innovation a permis au groupe de récolter et de traiter des données grâce auxquelles il peut identifier et comprendre les souhaits des utilisateurs. Depuis, aucun facteur ne freinait les acheteurs des produits de « Lunettes pour tous » dans toute la métropole.

Les futures actions de « Lunettes pour tous » s’orientent toujours vers la satisfaction et la fidélité des clients. L’équipe de Paul Morlet projette le lancement d’une application e-commerce pour faciliter la relation avec les porteurs de lunettes. Une ambition de diversifier ses produits et d’ouvrir à l’international fait partie des concepts du jeune entrepreneur.

Achats non stratégiques : quelles économies pour les PME ?
Comment choisir un réseau de franchise ?