Comment augmenter vos marges bénéficiaires ?

marges bénéficiaires

Il est essentiel de déterminer la marge actuelle d’un produit pour assurer la performance financière. En d’autres termes, vous pouvez voir quels produits font de petites marges et quels produits font de gros bénéfices. Cela vous aidera à mieux comprendre la résilience et le potentiel de croissance de votre société, ainsi qu’à décider sur quels produits vous concentrer le plus et lesquels abandonner. L’énergie, les coûts et le temps économisés peuvent être réinvestis dans des produits plus rentables. Mais comment pouvez-vous augmenter votre marge commerciale ?

Utilisez le prix dynamique

La rentabilité d’une société se fait en fonction de ses ventes et de ses coûts. Une bonne stratégie de prix prévisionnel est importante pour augmenter la marge commerciale. Sachez que 60 % des acheteurs sur le web citent le coût comme objectif principal afin de sélectionner le magasin dans lequel ils passeront commande. De toutes les stratégies, le prix dynamique est le meilleur sur l’univers du commerce électronique. Les acheteurs pourront trouver une large gamme de produits au prix avantageux sur Internet et sur les sites de comparaison. Et pensez sur les facteurs externes comme les prix et les jours fériés. Dans un marché dynamique, il est inefficace d’utiliser des prix peu changeants ou fixes. La tarification dynamique vous offre plus de flexibilité lors de l’augmentation ou de la baisse des prix dans différents scénarios de marché. Si vous avez déjà plus de budgets, vous pouvez choisir un outil de suivi du marché pour augmenter le taux de marge commerciale.

Un scénario courant et simple : Vous vendez un article à 100 euros alors que votre concurrent le vend à 150 euros. Dans tel cas, si vous vendez votre produit à 140 euros, il est possible de conserver le tarif le plus bas et en même temps augmenter sa marge. Cependant, il est important de garder un œil sur le marché pour le calcul de la marge et de réagir rapidement s’il est nécessaire.

 Offrez un excellent service client et gestion des stocks

On ne vit pas dans un univers utopique de prix bas, de produits de haute qualité et de service client irréprochable. Nombreuses études présentent que 86 % des acheteurs sont prêts à acquitter 25 % de plus pour un meilleur service client. Par conséquent, il est sage de fournir un excellent service client et d’augmenter vos prix en augmentant vos marges bénéficiaires. Grâce à cette stratégie, il est possible de s’assurer que les acheteurs reviennent chez vous, cela vous donne l’opportunité de vendre des articles plus chers. Ce genre de service client peut vous coûter encore un peu coûteux à court terme, mais vous pouvez être récompensé par des acheteurs fidèles.

Qu’en est-il de l’accessibilité des produits ? Vous devez avoir une image précise de votre stock. 81 % des acheteurs en ligne ont tendance à procurer auprès de concurrents lorsqu’un article est en rupture de stock. Non seulement vous manquez des commandes, mais vous perdez des clients à vie. Cela peut ainsi occasionner une grande perte de revenus et peut avoir un impact direct sur vos résultats. Par conséquent, il est recommandé de masquer les articles vendus aux acheteurs.

Réduisez les coûts et tirez parti des ventes incitatives et croisées

 Cela n’a pas un impact énorme sur le coût de votre achat, mais il peut certainement être intéressant de comprendre si vous pouvez renouveler un contrat existant avec un fournisseur actuel pour de meilleures conditions ou en trouver un nouveau moins cher. Voyez si vous pouvez obtenir un rabais ou une offre spéciale. Vous pouvez bénéficier davantage d’autres coûts comme la logistique, l’emballage et les coûts de main-d’œuvre.

 En utilisant la vente incitative et la vente croisée, vous vendez nombreux produits à un client et vous renforcez votre marge bénéficiaire. Lorsque les clients achètent un produit avec un retour relativement faible, tentez de vendre un produit avec un retour plus élevé. Proposez des produits supplémentaires pour inviter les clients à acheter des produits supplémentaires.

La stratégie d’internationalisation des entreprises
Propriété intellectuelle et politique en matière de concurrence