Comment se développer à l’international ?

développement start up

Se développer à l’international, c’est un rêve de nombreuses entreprises qui cherchent à croître, à faire des profits et à prospérer. Ce projet passionnant, mais à première vue plutôt effrayant, attire chaque année beaucoup d’entreprises. Malheureusement, les rêves peuvent parfois virer au cauchemar, et en 2021, plusieurs sociétés ont rencontré des obstacles dans leur développement international, due à une mauvaise préparation. Pour éviter cela, votre projet de développement international doit être soigneusement étudié et organisé. Mais comment se développer à l’international

Startup : évaluer votre compétence et faire l’étude sur le marché local

Tout d’abord, il est important de diagnostiquer votre état. Le but n’est pas de plonger tête baissée dans un développement international risqué et incertain, mais d’assurer la viabilité de votre projet. Donnez une visibilité à votre start up, au cours de la première phase, un certain nombre de questions stratégiques se posent : votre entreprise, est-elle prête pour ce changement ? Disposez-vous des financements nécessaires et des ressources humaines ? Pouvez-vous augmenter la production selon la nouvelle demande ? Pouvez-vous vous différencier des concurrents locaux ? Quels sont surtout les enjeux de votre développement start up ? Répondez à la question ultime : votre projet, est-il réalisable ?

Une fois l’analyse de la faisabilité du projet faite, la seconde étape repose sur une étude de marché. Pour mener l’étude de marché, veillez à sélectionner au préalable le pays dans lequel vous souhaitez vous lancer. Évidemment, mieux vaut choisir la destination pertinente en fonction de son offre, si vous êtes une société de matériel de ski, alors, il n’est pas nécessairement judicieux de s’installer dans les Caraïbes. En fait, le business France est responsable du déploiement international des industries françaises, du développement économique et des investissements internationaux en France. N’oubliez pas de faire une étude en détail toutes les démarches administratives, juridiques et logistiques que vous devez suivre. L’analyse finale vous donnera une idée de toutes les formalités et de la durée de la procédure qui vous attendent. Toutes ces recherches vous permettront de vous adapter avec ce nouveau marché, et si elles sont bien faites, vous éviteront bien des déceptions par la suite. Pour plus d’informations, veuillez visiter ce site : www.businessfrance-tech.fr

Organisez le plan d’action et familiarisez-vous aux caractéristiques sur un marché local

Après avoir étudié tous les aspects financiers et administratifs, vous commencerez à élaborer votre plan d’action. Pour ce faire, vous devez spécifier : les objectifs à atteindre, KPI pertinents, divers moyens financiers et humains à mettre en œuvre, les délais à respecter, actions opérationnelles, etc. C’est à ce stade que les fonctions de chaque auxiliaire doivent être attribuées et que le projet commence effectivement à se concrétiser. C’est également ici que vous vous rendrez compte de l’importance d’être escorté avec certains prestataires tels que des sous-traitants, des investisseurs, des fournisseurs, etc.

En effet, le développement start up évolue généralement avec ardeur des produits/services très captivants qui existent sur le marché. Quand vous convoitez accroître votre offre à l’international, souvent, il est difficile, voire impossible, de modéliser votre stratégie actuelle. Il faut donc l’ajuster aux diversités culturelles du pays observé. En fait, votre offre doit ainsi répondre aux perspectives des clients locaux. Pour ce faire, il est indispensable de connaître le pays et ses clients dans le détail. Vous pouvez aussi produire de nouveaux personnages pour décrire les profils type de vos clients. Votre stratégie de communication se déploie sur des canaux de communication qui sont les plus pertinents. En effet, votre stratégie doit respecter certaines particularités et honorer les normes culturelles du pays. Vos différents contenus, traduits dans les langues officielles. Dès lors, tous vos supports doivent être ajustés au pays, comme vos packagings, votre site internet, vos documents légaux, et même les publications sur vos réseaux sociaux.

Opter pour un mode d’implantation le plus adapté

À ce stade, vous vous demandez peut-être encore quel est le meilleur choix entre les méthodes directes et indirectes. La méthode directe sera plus chère et l’investissement initial sera élevé, cependant la maîtrise des clients et de l’industrie sera plus indispensable. Si vous choisissez ce type d’implémentation, vous avez alors la possibilité de créer des filiales, des bureaux permanents, succursales, coentreprises, base de production, etc. Comme vous le savez, la méthode directe nécessite plus de ressources humaines et financières. Au fur et à mesure que les startups grandissent, de nouveaux défis surgissent, comme la gestion des personnes, la gestion financière plus compliquée, ne pas pouvoir tout contrôler et un positionnement stratégique encore plus fin. Pour éviter les coûts de mise en place, des solutions existent qui vous permettent ainsi de tester votre nouvel accord à l’international sans créer d’entité locale ni transférer votre personnel interne.

Par exemple, avec des outils en ligne, vous pouvez embaucher des talents qualifiés partout dans le monde et sans vous soucier des restrictions administratives et légales. La plateforme start up française vous propose des résultats RH internationaux clés en main afin de simplifier votre développement international : gestion de la paie multidevise, gestion de la conformité légale, accès pays par pays aux bases de données RH, et accès sur le réseau global de partenaires. Choisissez la méthode indirecte pour une mise en œuvre plus rapide et moins chère. Pas besoin de créer des entités ou de transférer des employés sur place. Cependant, vous pouvez travailler avec des entreprises locales pour concevoir des rapports gagnant-gagnant avec ces associés relais qui accompagneront votre croissance à l’international. 

Tournez-vous vers les meilleurs partenaires

Le développement international, la start up innovante, c’est un projet captivant, mais il peut être assez compliqué, n’hésitez pas alors à vous faire guider par un professionnel. Rejoindre un accélérateur de startup, c’est avant tout rejoindre un espace de co-working, d’experts et un réseau d’entrepreneurs. Un projet international bien structuré est la première garantie de succès. Pour ce faire, il ne faut pas commencer les yeux fermés, mais élaborer un programme d’accélération détaillant toutes les modalités de financement du projet et tous les coûts. En amont, les entrepreneurs ont tout intérêt à formuler toutes les demandes d’aide possibles pour avoir une compréhension claire des différents leviers : aides financières (primes, crédits d’impôts, etc.), fonds propres, prêts à l’exportation, avances en devises. Qu’il s’agisse de réaliser des études de marché, de traduire vos contenus ou encore d’améliorer votre stratégie de communication. En plus de vous apporter un soutien spécifique lors de votre étape de développement international, certaines organisations offrent une aide opérationnelle et financière. Ces aides sont fournies par les CCI étatiques, régionales, voire internationales. 

Les meilleurs outils de gestion de projet en ligne
Quel est le secret de Paul Morlet pour avoir autant de succès ?