Comprendre ce qu’est le management de transition

management de transition

Lorsqu’une entreprise se trouve dans une phase de transformation ou lorsqu’un dirigeant est temporairement absent, elle peut avoir recours à un management de transition. On en parle souvent, mais beaucoup de gens, même au niveau de l’entreprise ne comprennent pas encore pourquoi mène-t-on ce type de management ou pourquoi a-t-on recruté une personne externe à l’entreprise pour mener un tel projet. Pour comprendre ce concept, il faut tout d’abord voir dans quels cas on peut y avoir recours. Ensuite, voir réellement en quoi cela consiste permettra de mieux cerner la différence entre le fait de recruter un manager de transition ou un simple intérim. Enfin, même si cette situation présente de nombreux avantages, il peut y avoir une limite quant à son application.

Pourquoi choisir le management de transition ?

Une entreprise peut choisir ce type de management dans différentes situations particulières. La plus fréquente est dans le cas où un changement important survient tel qu’une fusion-acquisition, l’ouverture ou la fermeture d’un site ou encore le passage de l’entreprise à un système digitalisé. Le management de transition servira dans ces cas à mettre en place les stratégies sur le plan financier, juridique et organisationnel, afin de faciliter le changement au niveau de l’entreprise et de ses employés. Il peut également être utilisé dans le cas où une situation de crise sévit dans l’entreprise. Le manager de transition pourra ainsi élaborer les actions à entreprendre pour sortir efficacement de cette situation.

Comment fonctionne un management de transition ?

Dans un management de transition, le but est donc de pouvoir résoudre une problématique initiale pendant une période déterminée. De ce fait, le manager devra dans un délai assez court comprendre le fonctionnement actuel de l’entreprise et adapter les actions qui seront menées pendant la durée de sa mission. Contrairement à un intérim qui prendrait juste la place d’un dirigeant absent et qui en assurerait le rôle, il devra trouver les solutions efficaces pour résoudre un problème. Il devra également impliquer tout le personnel de l’entreprise pour adhérer aux éventuels changements qui seront menés, même si c’est parfois difficile. C’est pour cela qu’un bon manager de transition doit être polyvalent, réactif et être doté d’un bon sens relationnel.

Les avantages et les inconvénients

Le principal avantage d’avoir recours au management de transition est de savoir qu’un manager avec des compétences et de solides expériences est amené à résoudre les problèmes de l’entreprise. De plus, une personne externe à l’entreprise possède souvent une vision objective sur les analyses qu’il fait, ce qu’il rendrait plus facile de prendre des décisions stratégiques. Il y a toutefois des limites dans l’adoption de ce type de gestion : le manager doit bien maîtriser le secteur d’activité dans lequel l’entreprise évolue. Il doit également veiller à ce que le personnel de l’entreprise adhère aux changements qu’il apporte et ne lui cause pas des difficultés dans le cas contraire. Son rôle est en effet de fédérer toutes les personnes impliquées dans un projet à apporter leur contribution.

Services clients : choisir le bon logiciel
Comment l’expérience produit améliore-t-elle l’expérience client ?